Méditation en pleine conscience et TDAH (trouble de l’attention) ?

Le TDAH défini comme le trouble de l’attention avec hyperactivité est vu comme l’un des troubles neurodéveloppementaux les plus fréquents au monde.

Pour lutter contre ce mal, le psychomotricien recourt à plusieurs techniques qui se révèlent plus ou moins inefficaces.

Ainsi, les regards se tournent de plus en plus en plus vers les techniques de relaxation, dont la méditation en pleine conscience.

Méditation en pleine conscience et TDAH (trouble de l’attention)

Voici en quoi cette approche peut aider à guérir du TDAH.

Le TDAH : définition et manifestations

Le TDAH est une maladie cognitive qui affecte de nombreux enfants en âge d’être scolarisés.

C’est un trouble qui peut persister jusqu’à l’âge adulte si des mesures ne sont pas prises.

D’ailleurs, il est identifié chez plus de 3 % de la population adulte.

Le trouble de l’attention avec hyperactivité se manifeste par des pertes de l’attention, de l’impulsivité et de l’hyperactivité.

Le plus manifeste de ces symptômes demeure l’inattention et elle entraîne de terribles dysfonctionnements comportementaux.

De façon concrète, cette inattention débute généralement à l’âge de six ans.

Elle se traduit par des décrochages au cours des activités, des erreurs d’étourderie et des oublis de consigne induisant des difficultés à achever une tâche.

Ainsi, un enfant souffrant du TDAH est très souvent distrait par les signaux environnementaux.

Par ailleurs, les plus grands symptômes se révèlent à l’adolescence.

Il s’agit de l’impulsivité accrue qui incite à l’action prématurée.

Autrement dit, l’adolescent qui est atteint du trouble de l’attention avec hyperactivité a tendance à s’imposer dans les conversations et à répondre aux questions sans les avoir entièrement écoutées.

Vous pouvez obtenir plus d’infos sur hug.ch.

Outre ces manifestations, on note essentiellement les déficits exécutifs et la dysrégulation émotionnelle.

Il s’agit de :

  • l’inactivité de la mémoire de travail ;
  • l’incapacité à inhiber la réponse motrice ;
  • l’inflexibilité mentale ;
  • le manque de planification de l’action ;
  • la difficulté de gestion de l’émotion.

Le trouble dit d’attention avec hyperactivité se caractérise par une très grande prévalence de l’inattention et une dysrégulation des émotions.

Que peut donc la méditation en pleine conscience pour un patient du TDAH ?

La méditation en pleine conscience : fonctionnement et impacts sur le TDAH

La méditation en pleine conscience ou mindfulness est une technique issue de la méditation orientale et qui consiste à focaliser son attention sur l’instant présent.

Autrement dit, elle vise à prendre conscience de soi et de tout ce qui existe dans son environnement en essayant de se déconnecter de celui-ci.

Au cours de la pratique de la méditation en pleine conscience, on développe deux types d’attention.

Il s’agit de l’attention focalisée et de l’attention réceptive.

La première consiste à diriger son attention vers un stimulus sensoriel tout en faisant l’effort de remarquer puis d’éloigner les distractions environnantes.

Elle se pratique essentiellement par la méditation du souffle.

Au cours de celle-ci, l’individu se concentre sur les mouvements d’air dans son corps et s’entraîne à prendre conscience des pensées qui viennent en perturber le rythme.

C’est une pratique qui permet de combattre la distractibilité.

Lorsque l’attention focalisée est bien acquise, on passe au développement de l’attention réceptive.

Cela revient à observer les pensées qui émergent de sa conscience et à écouter tous les stimuli au lieu d’un seul en particulier.

La méditation sur l’attention réceptive vise donc à développer la flexibilité mentale.

Ainsi, la pratique régulière de la méditation en pleine conscience améliore grandement l’attention.

Elle est de ce fait une thérapie très importante pour combattre la distractibilité caractéristique des patients du TDAH.

De plus, au cours des phases de méditation sur l’attention réceptive, le patient est amené à faire preuve de non-réactivité, de persévérance et surtout de bienveillance.

Cette approche permet de réguler l’émotion chez les personnes souffrant du TDAH.

En somme, le TDAH est un trouble qui peut être combattu grâce à la pratique de la méditation en pleine conscience.

Cette situation est d’autant plus effective qu’elle permet d’être plus attentif et réceptif aux émotions et de les réguler.

Plus d’informations sur tdah-adulte.net !


Articles connexes :

La méditation pour se débarrasser de la jalousie ?

La méditation : l’arme ultime pour éliminer un TOC ?